Le loup qui mangeait n’importe quoi

le-loup-qui-mangeaitnimportequoiCet album est trop bien, c’est pour ça que je l’aime.

Il a froid il a faim, il est pâle il est blême.

Ce pauvre loup verra qu’il ne faut pas manger

tout et n’importe quoi, il doit se ménager.

Car à tout engloutir sans se préoccuper

il va vraiment finir par tous nous dégouter !

La morale de l’histoire : c’est en alexandrins

que même le pire foutoir peut avoir l’air malin.

Le loup qui mangeait n’importe quoi, Chris Donner et Manu Larcenet (oui, c’est bien lui), Mango jeunesse, 2013, 14€50

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s