Tant que nous sommes vivants

Tant que nous sommes vivantsVoici le nouveau roman de Anne-Laure Bondoux, que nous connaissions pour Les larmes de l’assassin, Le destin de Linus Hope, Le temps des miracles, Pépites… Une auteure qui a fait ses preuves et montré qu’elle était à l’aise dans des genres très différents.

Tant que nous sommes vivants se range du côté des inclassables. Merveilleusement bien écrit, des personnages attachants, une ambiance qui n’est pas datée quoique un peu désuète, un environnement social, politique et géographique imprécis parce que ce n’est pas ça l’important.

Pourtant, ce livre nous parle des hommes, de la destinée, de l’amour, du vivre ensemble, à travers la vie de Bo et Hamma, et de leur fille. Quelques éléments surnaturels donnent à ce roman des allures de conte allégorique.

Vous l’aurez compris, il n’est pas facile de décrire Tant que nous sommes vivants, alors, le mieux reste de le lire, croyez-moi ce n’est pas une perte de temps !

A partir de 14 ans (traduire 14 par : 13 ans si mature, 15 sinon)

Tant que nous sommes vivants, Anne-Laure Bondoux, Gallimard, 25 septembre 2014, 17€

Publicités

Une réflexion sur « Tant que nous sommes vivants »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s