Kamisama

kamisamaMignon et poétique, voici un manga en couleurs, imprimé dans le sens de lecture occidental, et destiné à un public très jeune.

L’univers est onirique, les décors inexistants laissent place à des couleurs aquarellées très douces.

Les histoires se succèdent et sont toutes poétiques et magiques, à mi-chemin entre Alice au pays des merveilles et l’univers de Miyasaki. Vous retrouverez à chaque fois une belle rencontre entre des petites filles et des chats ou des chatons.

Si vous ne connaissez pas encore le sens du mot japonais Kawaï (mignon), ce manga en est une parfaite illustration.

A lire dès 6 ans.

Kamisama, la mélodie du vent, Keisuke Kotobuki, éditions Ki-oon, 2015, 9€65, deux tomes parus à ce jour.

Joséphine

jodephine-bakerVoici une biographie en album de la grande Joséphine Baker, sous-titrée « Joséphine Baker, la danse, la Résistance et les enfants ».

Des illustrations et un texte dynamiques, à l’image de cette grande dame ; un destin hors du commun … tous les ingrédients sont réunis pour captiver le lecteur, enfant ou grand d’ailleurs.

Vous n’aurez qu’une envie en refermant ce livre, celle d’aller voir des vidéos de Joséphine, et peut-être de vous renseigner un peu plus. En effet cette biographie peut sembler simplifiée, voire édulcorée, mais disons que cela fait une bonne entrée en matière, surtout pour les plus jeunes. Cet album est un excellent point de départ pour aborder des sujets plus complexes tels que le racisme, la Résistance, la lutte des Noirs pour la reconnaissance de leurs droits.

A partir de 8 ans.

Joséphine, Patricia Hruby Powell et Christian Robinson, Rue du Monde, 2015, 19€50

Orange

orange_takano_ichigoOrange est un pur shojo, un manga sentimental, et pourtant je suis complètement accro… quel est donc ce mystère ?

Naho, jeune lycéenne, reçoit le jour de la rentrée des classes une drôle de lettre… qui arrive du futur ! En fait c’est elle-même, dans 10 ans, qui la lui a fait parvenir, et qui lui raconte ce qui va lui arriver dans l’année, avec des consignes pour changer le cours des choses. Elle a des regrets et voudrait s’être comportée autrement, alors elle se donne des conseils.

En effet, cette année-là, Naho a fait la connaissance de Kakeru, et c’est par rapport à ce dernier que la Naho du futur a tellement de regrets… C’est romantique, niais parfois, mais Naho est si attachante, et si mignonne !

orange

Orange, série prévue en 5 tomes (3 parus à ce jour), Ichigo Takano, éditions Akata, 6€95

La mégalopole

megalopoleVoici aujourd’hui une petite perle, une belle trouvaille, un grand coup de cœur !

Cet album est à la fois original dans son format, très attrayant dans ses illustrations, et surtout le texte est simplement beau.

Il s’agit en fait d’un livre à dérouler (prévoir plus de trois mètres de long devant soi !), qui dévoile ses secrets petit à petit. L’image ne cesse de s’allonger alors que le texte défile au fur et à mesure. L’histoire raconte l’arrivée d’un étranger, un extra-terrestre, dans la mégalopole. L’accueil qui lui est réservé est extrêmement chaleureux, il deviendra carrément ambassadeur! Il y aurait beaucoup à dire sur les valeurs défendues.

Sur la quatrième de couverture, vous apprendrez que le dessin comporte 118 bâtiments, 17 espèces de fleurs, 454 fenêtres… et si vous vous amusiez à tous les retrouver ?

A se procurer de toute urgence, dès 5 ans (voire avant si l’enfant est soigneux) et jusqu’aux adultes qui aiment les beaux livres jeunesse.

La mégalopole, une histoire à lire à la verticale, Cléa Dieudonné, éditions L’agrume, 2015, 16€

Black science

black-scienceGrant est un scientifique plus que border line, la ligne interdite il l’a allègrement franchie en s’intéressant à la black science. Il a conçu un Pilier capable de faire voyager son équipe à travers les dimensions, le temps et l’espace.

Le seul petit problème, c’est que le Pilier est manifestement défectueux… défaut de conception, sabotage ? Quoi qu’il en soit il s’est déclenché intempestivement et Grant se retrouve propulsé avec des compagnons inattendus (ses propres enfants par exemple) dans des mondes peu hospitaliers. Seule solution pour ne pas se retrouver bloqués, suivre le rythme endiablé du Pilier… jusqu’où, jusqu’à quand ?

C’est une très bonne série de science fiction qui démarre là, sur les chapeaux de roue, j’ai hâte de lire la suite!!!

Elle peut être lue par des adolescents aussi.

Black science; Rick Remender et Matteo Scalera, Urban indies, 2015, 10€

Tangapico

tangapico

Tangapico, c’est l’histoire d’un garçon de 9 ans et de son inoubliable voyage à bord du Christo Valdès. Il laisse sa mère sur le quai du départ et retrouve son père sur le quai de l’arrivée, mais entre-temps il va parcourir des centaines de kilomètres sur un fleuve plein de surprises.

A chaque escale du bateau, il va rencontrer des personnes différentes, et leur laisser un peu de lui-même en échange d’autre chose. C’est un voyage initiatique qui va le modifier profondément.

L’histoire est déjà très puissante, mais la force des magnifiques dessins d’Alexandra Huard le porte encore un peu plus haut.

A partir de 6 ans

Tangapico, Didier Lévy et Alexandra Huard, Sarbacane, 2015, 15€50

Molly petite souris

molly-petite-sourisMolly la petite souris vient te raconter sa journée, et je crois bien qu’elle va te faire un bisou en se réveillant !

Ce livre fait partie d’une série chez Casterman, tous construits autour d’une petite bête en marionnette à doigt.

C’est idéal à partir de 1 an, le livre est cartonné et bien solide, l’histoire est simple mais elle interpelle l’enfant, bref tout est parfait. Il faudrait au moins une bébête dans la bibliothèque de chaque petit !

Molly petite souris, Klaarte Je Van De Put, Casterman, 2006, 5€95

Le grand méchant renard

grand-méchant-renardLe grand méchant renard a faim, il a très faim. Il mangerait bien une poule, une poule bien grasse !

Le seul problème, tout petit problème, c’est que le grand méchant renard n’est pas du tout… méchant ! Du coup il n’est pas très convaincant, et tout le monde se moque de lui. Certains essayent bien gentiment de l’aider, ce qui ne le rend que plus ridicule encore.

Plongez sans attendre dans cette histoire très drôle (pauvre renard, il faut toujours qu’on se moque de lui) et vous découvrirez si oui ou non il arrivera à grignoter sa poulette.

Pour prolonger l’aventure ou vous en donner un avant goût, c’est selon, rendez-vous sur cette page : http://www.editions-delcourt.fr/special/grandmechantrenard/turbomedia.php

vous y trouverez une histoire dont on est le héros, et vous pourrez guider cet attachant renard jusqu’à la poule de ses rêves.

A lire par toute la famille.

Le grand méchant renard, Benjamin Renner, Delcourt, 2015, 16€95

L’ogre au pull rose griotte

ogre-pull-rose-griotteLa collection Pépix de chez Sarbacane regorge de pépites ! J’avais chroniqué Sacrée souris il y a quelques temps. Voici aujourd’hui L’ogre au pull rose griotte, qui fait suite à L’ogre au pull vert moutarde (mais ce n’est pas grave si vous n’avez pas lu le premier).

Linda, Abdou et Yoan avaient combattu un ogre dans le premier tome, et cette fois, Linda a décidé de le retrouver pour lui demander de l’aide ! En effet, elle aimerait bien qu’il mange son beau-père, seulement… le goinfre leur avait promis de ne plus manger d’humain, et les promesses d’ogre, ça se tient.

Nos trois petits héros intrépides vont s’allier avec cet ogre au demeurant pas si méchant, et vivre une aventure pleine de rebondissements (vous vous doutez bien que le pull de l’ogre n’est pas rose griotte dès le début de l’histoire).

Vous allez encore bien rigoler ! A partir de 9 ans.

L’ogre au pull rose griotte, Marion Brunet, Sarbacane collection pépix, 2015, 10€90

Area 51

area-51-1-castermanAvez-vous déjà croisé, pour de vrai, le monstre du Loch Ness ? Big Foot ? Un Kappa ? Je suis sûre que non, parce que vous n’avez jamais mis les pieds dans l’Area 51. C’est là que vivent toutes les créatures imaginaires. Et ce n’est pas joli à voir.

Si vous voulez tout le même en savoir plus, Totuko Mc Coy, tueuse à gage de son état, se fera un plaisir de vous guider (moyennant finances !).

Ce manga est vraiment très réussi, Hisa Masato possède un réel talent pour le dessin, et l’écriture est belle aussi. Les personnages sont consistants, le monde intrigant… J’espère que cette série restera d’aussi bonne qualité jusqu’au bout ! Je vous conseille vivement de lire aussi les petites textes bonus à la fin du volume.

AREA 51, Hisa Masaton, Casterman, 2015, 7€95