Refuges

refugesVoici un roman qui propose une lecture aussi bouleversante qu’essentielle.

Milla a 17 ans, nous sommes en 2006 et elle retourne avec ses parents passer l’été sur l’île de la maison familiale, pour la première fois depuis des années. Sa famille a dû faire face à un drame épouvantable, et la vie n’est pas simple pour Milla qui se pose beaucoup de questions.

D’autres voix vont venir se mêler à la sienne, des jeunes femmes, des jeunes hommes, venus d’Erythrée. Vont-ils vraiment croiser sa route ? Car l’île des vacances de Milla s’appelle Lampedusa.

Le ton employé dans ce roman est incroyablement juste, il n’est ni moralisateur, ni culpabilisateur, il ne s’adresse pas seulement à nos émotions, c’est davantage que ça. A l’heure où la Méditerranée se transforme en tombeau de masse, nous avons tous besoin de nous rappeler qu’il ne s’agit pas seulement de chiffres édifiants, mais d’êtres humains. Ce roman est un outil formidable pour cela, merci à Annelise Heurtier de nous l’avoir mis entre les mains.

Refuges, Annelise Heurtier, Casterman, 2015, 12€

Publicités

Un amour exemplaire

unamourexemplaireDaniel Pennac fait équipe avec « la Cestac » pour cet album rempli de tendresse et d’étincelles. Elle lui prête sont trait bien trempé, il lui prête sa narration drôle et sensible.

Cet amour exemplaire, c’est celui qu’ont vécu les voisins de Pennac, et dont il a été témoin tout le long de son enfance. Il est un parfait exemple de l’expression « vivre d’amour et d’eau fraîche ». Loin des conventions sociales, loin des normes, ces deux-là se sont aimés et n’ont eu besoin de rien d’autre, à part de livres.

Le tout est très romantique, trop peut-être pour certains, mais l’humour et le dessin de Florence Cestac sauvegardent le tout de la mièvrerie.

Un amour exemplaire, Daniel Pennac et Florence Cestac, Dargaud, 2015, 14€99

Le rapport de Brodeck

rapport-de-brodeckVoici le premier tome du Rapport de Brodeck (roman de Philippe Claudel), adapté en bande dessinée par Manu Larcenet.

La lecture de ce chef d’œuvre m’a laissée toute chancelante, entre admiration pour le talent de Manu Larcenet, qui ne cesse de grandir, et profond dégoût pour la noirceur dont l’humanité peut faire preuve.

Brodeck est un homme qui est rentré traumatisé des camps de concentration de la seconde guerre mondiale. Il vit dans un village très isolé, entouré d’une nature grandiose. Et puis, un jour, un étranger arrive… Tout cela, le lecteur le découvre petit à petit ; ce qu’il sait depuis le début, c’est que les hommes du village ont, collectivement, assassiné l’étranger. Ils vont alors demander à Brodeck de rédiger un rapport pour expliquer leur geste…

Le rapport de Brodeck, adaptation en BD du roman de Philippe Claudel par Manu Larcenet, éditions Dargaud, 2015, 22€50, prévu en 2 tomes.

Comptines pour chanter le Far West

comptines-pour-chanter-le-far-westJ’ai (re)découvert avec beaucoup de plaisir ces chansons et comptines du Far West, qui nous parlent de cow boys et d’indiens.

Les interprétations sont vraiment entraînantes et bien enregistrées, ce qui n’est pas étonnant de la part de Didier Jeunesse qui propose un catalogue sonore de grande qualité.

Le livre est cartonné et illustré dans des tons ocres et chauds qui collent bien au thème. Pour être un peu tatillonne, je trouve dommage que le petit indien ait été illustré avec des cheveux courts.

Si vous aimez le banjo, foncez ! à écouter et ré-écouter en boucle dès un an !

Comptines pour chanter le Far West, Illustrations de Cécile Hudrisier, interprétations par Framix, Didier jeunesse, 2015, 12€90