Archives pour la catégorie Romans jeunesse

L’ogre au pull rose griotte

ogre-pull-rose-griotteLa collection Pépix de chez Sarbacane regorge de pépites ! J’avais chroniqué Sacrée souris il y a quelques temps. Voici aujourd’hui L’ogre au pull rose griotte, qui fait suite à L’ogre au pull vert moutarde (mais ce n’est pas grave si vous n’avez pas lu le premier).

Linda, Abdou et Yoan avaient combattu un ogre dans le premier tome, et cette fois, Linda a décidé de le retrouver pour lui demander de l’aide ! En effet, elle aimerait bien qu’il mange son beau-père, seulement… le goinfre leur avait promis de ne plus manger d’humain, et les promesses d’ogre, ça se tient.

Nos trois petits héros intrépides vont s’allier avec cet ogre au demeurant pas si méchant, et vivre une aventure pleine de rebondissements (vous vous doutez bien que le pull de l’ogre n’est pas rose griotte dès le début de l’histoire).

Vous allez encore bien rigoler ! A partir de 9 ans.

L’ogre au pull rose griotte, Marion Brunet, Sarbacane collection pépix, 2015, 10€90

Publicités

Mimsy Pocket et les enfants sans nom

mimsypocketetlesenfantssansnomMimsy Pocket et Magnus se sont rencontrés lors d’une précédente aventure (qu’on  n’est pas obligés de lire avant celle-ci), et sont liés par une amitié tellement forte que peut importent leurs différences. Elle, petite sauvageonne des rues, et lui, fils d’un des hommes les plus fortunés du royaume.

Mimsy Pocket va se retrouver confrontée à d’ignobles voleurs d’enfants tandis que son ami Magnus accompagne la délégation du Prince du royaume pour signer un traité de paix, et devra en réalité déjouer un complot.

Vous l’aurez compris, dans ce roman on retrouve une bonne dose d’aventure et de dangers,  d’enquête et de révélations.

A lire d’une traite, à partir de 10 ans pour les plus courageux.

Mimsy Pocket et les enfants sans nom,  Jean-Philippe Arrou-Vignod, Gallimard jeunesse, 2015, 14€90

10 minutes à perdre

dixminutesaperdreVoici un petit polar à lire à partir de 10 ans.

Tim vient d’emménager dans une nouvelle maison, à la campagne. Ses parents le laissent seul pendant tout un week-end, avec une seule consigne : « si tu as 10 minutes à perdre, commence à décoller la tapisserie de ta chambre ».

Les copains sont loin, internet ne marche pas toujours bien, alors pourquoi pas ?

Tim va rencontrer sa jeune (et jolie) voisine qui va lui faire des révélations sur le dernier occupant de sa maison, et dans la foulée, il découvre des inscriptions sur le mur de sa chambre, derrière la tapisserie. Commence alors une course contre le temps, une course à perdre haleine, pour résoudre l’énigme avant le retour de ses parents.

Dix minutes à perdre, Jean-Christophe Tixier, Syros, 2015, 6€30

Le seul et unique Ivan

seuletuniqueivan

Le narrateur de ce roman n’est autre qu’Ivan, appelé « le seul et unique » car il est le seul gorille parmi les pensionnaires du centre commercial.

Il nous raconte ses conditions de vie mais sans s’apitoyer sur son sort, non, ce qui l’inquiète plutôt c’est celui de la petite éléphante à qui il s’attache. Sera-t-elle condamnée elle aussi à une vie de seule et unique ?

Ce roman est un petit bijou sans prétention, magnifique par sa simplicité et sa justesse. Il est tiré  d’une histoire vraie et peut toucher les plus jeunes (9 ans bon lecteur, les chapitres sont très courts) aussi bien que les grands.

Le seul et unique Ivan, Katherine Applegate, Seuil, 2015, 12€50

Maman est un oiseau

Maman-est-un-oiseauVoici le petit dernier d’Anne Loyer, toujours aussi émouvant et délicat.

La maman de Manon est un oiseau… Sa valise semble s’accrocher au bout de ses bras et c’est autant de câlins qu’elle ne peut pas donner à ses enfants.

Son papa, lui, est toujours à la maison et il s’occupe de tout. Mais quand la maîtresse demande aux enfants de présenter les métiers de leurs parents, que va bien pouvoir dire Manon ? Les autres se moquent parce que son papa n’a pas de métier, et comment leur expliquer que « Maman est un oiseau », oui, parce que maman… est pilote d’avion.

Un roman à lire dès 7 ans.

Maman est un oiseau, Anne Loyer (auteure) et Leïla Brient (illustratrice), Editions bulles de savon, 2015, 6€

Sacrée souris

sacrée-souris« Cher petit édenté »… oui c’est bien à toi qu’elle s’adresse, cette sacrée souris ! Toi qui sais déjà plein de choses, est-ce que tu sais pourquoi on te demande de mettre tes dents de lait sous ton oreiller ?

Tu le découvriras, et plein d’autres choses encore, en lisant cette biographie de la toute petite souris, celle-là même qui passe ses nuits à récolter les dents de lait des enfants.

Parents, attention ! Cette chère souris est totalement coquine et définitivement capricieuse, elle n’est pas forcément de bonne fréquentation pour votre enfant. Sous couvert de lui expliquer pourquoi et comment il faut qu’il range sa chambre, elle distille en fait des conseils pour que les enfants rendent chèvres leurs parents.

Vous serez prévenus.

A partir de 8 ans.

Sacrée souris, Raphaële Moussafir et Caroline Ayrault, Sarbacane, 2014, 11€90

Terre dragon tome 1 : le souffle des pierres

terre-dragonErik L’Homme, connu (et reconnu) pour les séries A comme Association et Le Livre des Etoiles nous livre ici le premier tome d’une trilogie de Fantasy pure et dure, accessible dès 10 ans.

Des adolescents qui découvrent leur vraie nature, sorciers, bardes, guerriers, étranges Dakans ; des fuites et des poursuites ; des chemins tortueux pleins de surprises ; une mystérieuse prophétie… Tous les ingrédients sont réunis et savamment dosés pour cette nouvelle épopée.

L’écriture est vraiment agréable, et les personnages ont beaucoup de caractère. Erik L’Homme place son histoire dans un Royaume composé de différents clans qui cohabitent, chacun avec ses particularités. Un fleuve étrange traverse le Royaume, et la magie est omniprésente. L’intrigue est passionnante, certains passages peuvent faire un peu peur mais le roman reste accessible jeune (à partir de 10 ans) sans être trop « bébé » (il peut aussi plaire aux ados).

Terre Dragon tome 1 : le souffle des pierres, Erik L’Homme, Gallimard, 2014, 11€50