Archives du mot-clé adolescence

Dissonance

dissonanceDel est une Marcheuse, et sa tâche sera , comme pour les autres membres de sa famille, de corriger les problèmes de dissonance . Elle peut naviguer entre les mondes ; guidée par son oreille absolue, elle entend les résonances des mondes parallèles au monde-clé. Le multivers est comme un arbre dont le monde-clé serait le tronc, duquel partiraient une infinité de branches, crées à chaque fois que quelqu’un fait un choix.

C’est complexe et vertigineux.

La trame de se roman se noue autour de la relation entre Del et Simon, Simon qu’elle rencontre sans arrêt au cours de ses marches clandestines. Hasard ? Destin ? Dysfonctionnement ?

A partir de 13 ans.

Dissonance,  Erica O’rourke, Albin Michel, 2016, 19€

Publicités

Fans de la vie impossible

fansdelavieimpossible.jpgFans de la vie impossible, c’est l’histoire de l’amitié et de l’amour qui lient trois adolescents, Mira, Sebby et Jeremy. Présenté de cette manière, cela peut paraître peu original, mais leurs états d’âme sont tellement bien décrits qu’on ressent les montagnes Russes de leurs sentiments.

Avec ces personnages on est loin des clichés habituels. Mira n’est pas une jeune fille canon, populaire et juste fan de mode ; Mira essaye d’apprivoiser sa dépression, ne maitrise pas les changements de son corps et se cache derrière ses vêtements excentriques repêchés dans des friperies. Sebby n’est pas un jeune badboy ténébreux et romantique qui se moque des règles et des lois ; Sebby est orphelin, homosexuel et à deux doigts de se retrouver à la rue parce qu’il ne peut pas juste être « normal ». Ces deux-là se rencontrent à l’hôpital psychiatrique et s’accrochent l’un à l’autre pour survivre. Et puis ils rencontrent Jeremy…

La vie impossible : peut-on survivre à cette bouleversante période de l’adolescence ? Pourtant, ils en sont fans.

Fans de la vie impossible, Kate Scelsa, Gallimard jeunesse, 2016, 15 €, à partir de 15 ans

Orange

orange_takano_ichigoOrange est un pur shojo, un manga sentimental, et pourtant je suis complètement accro… quel est donc ce mystère ?

Naho, jeune lycéenne, reçoit le jour de la rentrée des classes une drôle de lettre… qui arrive du futur ! En fait c’est elle-même, dans 10 ans, qui la lui a fait parvenir, et qui lui raconte ce qui va lui arriver dans l’année, avec des consignes pour changer le cours des choses. Elle a des regrets et voudrait s’être comportée autrement, alors elle se donne des conseils.

En effet, cette année-là, Naho a fait la connaissance de Kakeru, et c’est par rapport à ce dernier que la Naho du futur a tellement de regrets… C’est romantique, niais parfois, mais Naho est si attachante, et si mignonne !

orange

Orange, série prévue en 5 tomes (3 parus à ce jour), Ichigo Takano, éditions Akata, 6€95

La Mélody du bonheur

melody-du-bonheurMélody, Mélodie… Héroïne de cette histoire, Mélody est une adolescente pleine de qualités mais mal dans sa peau ; elle se sent seule, elle se sent moche.

Et puis il y a Mélodie qui, elle, a tout ce qu’il faut, elle est jolie, populaire, sûre d’elle.

Une histoire courte qui sonne juste, sur l’adolescence, la confiance en soi, le regard que l’on porte sur soi-même.

Une fois de plus Anne Loyer, ici en association avec Sylvie Albou-Tabart, met la finesse et la sensibilité de son écriture au service d’un roman très touchant. C’est la première fois que je vous parle de cette auteure mais sûrement pas la dernière !

A partir de 12 ans.

La Mélody du bonheur, Anne Loyer & Sylvie Albou-Tabart, édition Alice, 2013, 11€