Archives du mot-clé historique

Le rapport de Brodeck

rapport-de-brodeckVoici le premier tome du Rapport de Brodeck (roman de Philippe Claudel), adapté en bande dessinée par Manu Larcenet.

La lecture de ce chef d’œuvre m’a laissée toute chancelante, entre admiration pour le talent de Manu Larcenet, qui ne cesse de grandir, et profond dégoût pour la noirceur dont l’humanité peut faire preuve.

Brodeck est un homme qui est rentré traumatisé des camps de concentration de la seconde guerre mondiale. Il vit dans un village très isolé, entouré d’une nature grandiose. Et puis, un jour, un étranger arrive… Tout cela, le lecteur le découvre petit à petit ; ce qu’il sait depuis le début, c’est que les hommes du village ont, collectivement, assassiné l’étranger. Ils vont alors demander à Brodeck de rédiger un rapport pour expliquer leur geste…

Le rapport de Brodeck, adaptation en BD du roman de Philippe Claudel par Manu Larcenet, éditions Dargaud, 2015, 22€50, prévu en 2 tomes.

Publicités

Kersten, médecin d’Himmler, 1/2

501 KERSTEN T01[BD].inddVoici une bande dessinée historique qui attire en premier lieu par sa couverture, très réussie. La série sera très courte, 2 tomes seulement, et dresse le portrait d’un mal connu de l’Histoire : le docteur Kersten, qui fut le médecin d’Himmler durant la seconde guerre mondiale.

Étant le seul à pouvoir calmer les douleurs d’estomac du bras droit d’Hitler, Kersten va se retrouver contraint de rester près de lui pendant toute la guerre. Une position particulière, dans l’oeil du cyclone, dont il se servira  pour jouer le jeu des alliés en demandant la libération de certains prisonniers politiques, allant jusqu’à influencer considérablement les décisions d’Himmler…

Kersten, médecin d’Himmler, tome 1/2, Patrice Perna et Fabien Bedouel, Glénat, 2015, 13€90

La mort de Staline (intégrale)

mort-de-stalineVoici une bande dessinée historique en deux tomes, regroupés aujourd’hui dans une belle intégrale.

Thierry Robin, au dessin, nous avait déjà séduits avec Koblenz ou Rouge de Chine. Son travail reste ici remarquable, avec des personnages vraiment vivants.  Quant à Fabien Nury, au scénario, il a notamment participé à la série historique culte Il était une fois en France.

Ici les deux auteurs s’intéressent à un évènement précis, la fin du règne de Staline. Ils ont pris la liberté de broder autour de l’évènement mais l’ensemble reste tout à fait crédible et convaincant. Entre absurde et réalité historique, l’ambiance soviétique imprègne cet album.

Au tout début de cette histoire, Staline a une attaque… oui mais… qui a le droit d’appeler les médecins ? Les procédures seront-elles bien respectées, et à quel prix ?

Un petit bijou que j’ai enfin découvert à l’occasion de la sortie du tome 1 de Mort au Tsar, des mêmes auteurs.

La mort de Staline, intégrale, Fabien Nury et Thierry Robin, Dargaud, 2014, 24€95

Magnéto : testament

magnéto-testamentAvant de devenir le super vilain que nous connaissons, Magnéto a été un jeune garçon presque comme les autres. Son enfance avait été évoquée dans quelques épisodes des X-Men, mais ici le tome entier lui est consacré. C’est l’occasion de nous proposer un comics historique, qui retrace l’histoire d’un jeune juif pendant la seconde guerre mondiale, et son quotidien dans un camps de concentration.

C’est un parti pris étonnant, mais efficace, pour ce comics qui fait l’impasse sur les pouvoirs de Magnéto, mis à part quelques clins d’œil. Le but de Magnéto : testament est principalement d’évoquer une période trouble de l’histoire de l’humanité, et d’y inclure quelques personnages et faits réels.

On ne peut s’empêcher de penser que les excès de l’holocauste ont poussé l’humanité dans ses derniers retranchements, nécessitant l’apparition de super-héros (X-Men a débuté en 1963 aux USA) et expliquant la genèse de super-vilains. Les thèmes du racisme et de l’extermination sont souvent présents dans ces bandes dessinées.

Une lecture intéressante et incroyablement poignante pour les fans de X-Men mais aussi pour les autres !

Magnéto : le testament, Greg Pak (scénario) et Carmine Di Giandomenico (dessin), Panini, 2014, 14€95

Opium

opiumJ’ai découvert aujourd’hui Opium, de Laure Garancher et Thanh Phong Nguyen.

De premier abord, c’est un très bel objet, la couverture est vraiment très soignée, comme ils savent bien le faire aux éditions Fei. Ce sont eux qui éditent par exemple la balade de Yaya (j’en ferais un article un jour, promis ). Cette maison d’édition publie des classiques chinois, et des co-productions franco-chinoises. Ici l’auteure et dessinatrice est française, et le coloriste chinois.

Le résultat est bluffant, magnifique. Le style de  Laure Garancher rend hommage à la peinture chinoise. On dirait justement qu’elle met en scène sa démarche à travers le personnage d’un peintre anglais qui s’initie aux méthodes chinoises.opium2

L’histoire se passe pendant la « guerre de l’opium », au milieu du XIX° siècle. On suit le destin de deux sœurs jumelles, qui ont été éduquées dans le but de devenir espionnes. Cet album réussit à mêler harmonieusement l’approche historique, l’action, l’amour, l’histoire de vie, le tout avec une qualité graphique qui colle parfaitement à l’histoire qu’elle sert.

Une très belle réussite !

Opium, Laure Garancher et Thanh Phong Nguyen, éditions Fei, 2013, 21€